Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 18:35

Suite au décès de leur propriétaire, à des difficultés financières, à des condamnations pour maltraitance ou simplement à des changements de situation, il arrive que des animaux de ferme aient besoin d’être secourus ou pris en charge, et la Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) se voit souvent sollicitée pour les recueillir ou les placer.

site internet SOS placements

Régulièrement des personnes se proposent pour recueillir chez elles des animaux ou désirent justement placer un animal. Afin d'aider les personnes désireuses de placer et celles souhaitant adopter un ou plusieurs animaux de ferme à entrer en contact, la PMAF lance placements.pmaf.org. Ce site interactif fonctionne comme un forum autonome mettant en relation des annonces d’accueil et des annonces d’animaux à placer.


Vous souhaitez adopter ou placer un animal de ferme ?

Toutes les annonces sont sur placements.pmaf.org

NB : nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que l'adoption d'un animal de ferme ne peut se comparer à celle d'un animal de compagnie comme un chien ou un chat. Cela implique en effet de prendre en considération la durée de vie des animaux de ferme, souvent beaucoup plus longue. Vous trouverez sur placements.pmaf.org un tableau qui indique la durée de vie pour chaque espèce animale.

Plus d'informations sur notre site Internet : www.pmaf.org
Repost 0
Published by C & L - dans INFORMATION
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 12:15




Lors de la réunion de la Commission internationale de pêche à la baleine (CBI) cette année, les nations de pêche à la baleine et leurs alliés feront tout pour saper de nouveau l'interdiction de la pêche commerciale à la baleine mise en application en 1986.

Cette année, malheureusement, ils reçoivent une aide exceptionnelle, comme la Suisse qui a indiqué qu'elle serait disposée à envisager des exceptions à l'interdiction de la chasse commerciale à la baleine. Ses représentants ont déclaré qu'ils croient que celle-ci devrait  être autorisée à condition qu'elle soit réglementée
Cela va à l'encontre de la position de la Suisse dans les années précédentes où elle s'est fermement opposée à cette chasse en raison de sa cruauté. La chasse à la baleine est en effet cruelle, car il est très difficile de tuer ces cétacés rapidement.

AGISSEZ !

S'il vous plaît, contactez le président de la Confédération suisse, Hans-Rudolf Merz, et dites-lui de retirer le soutien de la Suisse pour la chasse à la baleine. La Suisse a besoin de se rappeler les raisons pour lesquelles elle était contre la chasse à la baleine en premier lieu : parce qu'elle est cruelle et inutile. Avec les nouvelles menaces auxquelles les baleines font face, il n'y a absolument pas besoin de les soumettre à un cruel destin entre les mains et les harpons des baleiniers.

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION

Merci pour les baleines
Repost 0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 10:58


Il est important que les politiciens sachent que  l'utilisation des animaux sauvages dans les cirques ne sont pas accepter par les citoyens. Signez cette pétition afin que le conseil municipal et le gouvernement national appelle aux cirques sans animaux sauvages. Déjà plus de 50.000 de néerlandais ont signé. 

Demandez à des amis et connaissances de signer cette pétition.

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION

Merci


NB : pour signer :

Naam* NOM
E-mail* adresse mail
Postcode* code postal
puis cliquer sur : VERSTUUR


Repost 0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 09:59

Nous transmettons :




En dépit du moratoire en vigueur, près de 40.000 baleines ont été tuées dans le monde depuis 1985 par les pays qui refusent de s'y soumettre ou sous couvert des chasses scientifique et traditionnelle.


La réunion annuelle de la Commission baleinière internationale, qui se tient cette semaine au Portugal, ne devrait pas permettre de faire progresser la protection des grands mammifères marins.


La 61ème session de la Commission baleinière internationale s’est ouverte ce lundi 22 juin sur l’île de Madère, au Portugal. Une fois de plus, cette semaine de réunion devrait voir s’opposer les partisans d’une pérennisation du moratoire de 1986, interdisant toute prise de baleine, et les partisans d’une reprise de la chasse commerciale. Trois pays animent ce dernier camp : le Japon, la Norvège et l’Islande, les seuls Etats à pratiquer la chasse à la baleine.


En marge des débats, les organisations de défense de l'environnement présentes à Madère ont par ailleurs réaffirmé lundi leur crainte d'une reprise de la chasse à la baleine à bosse au Groenland, territoire semi-autonome du Danemark, une des quatre régions du monde où la CBI autorise une chasse "aborigène" de subsistance.

LIRE ARTICLE

Comme le signale Greenpeace cela démontre que le consommateur boude la viande de baleine alors que la délicate question de la chasse agite une nouvelle fois la Commission baleinière internationale (CBI) réunie cette semaine sur l'île portugaise de Madère.


Nous vous proposons d'interpeller les ambassadeurs de ces 4 pays


Alain Uguen Association Cyber @cteurs


COMMENT AGIR ?


Sur le site :
Cette cyber @ction est signable en ligne

 

 
Par cette action, vous ferez connaître votre opinion aux ambassadeurs du Danemark, d'Islande, de Norvège et du Japon à Paris et à Cyber @cteurs pour nous permettre d'évaluer l'impact de cette action.


==========
Prénom NOM
profession
adresse
code postal commune


Monsieur l'Ambassadeur


Je me réjouis que la Norvège ait décidé d'interrompre la chasse à la baleine pour cause de demande saturée.
Cela démontre que le consommateur boude la viande de baleine alors que la délicate question de la chasse agite une nouvelle fois la Commission baleinière internationale (CBI) réunie cette semaine sur l'île portugaise de Madère.


Je demande à votre gouvernement de respecter le moratoire de 1986, interdisant toute prise de baleine.


Je vous remercie par avance de votre attention et je vous prie de recevoir, Monsieur l'Ambassadeur, l'expression de mes salutations citoyennes.


==========


par courrier postal :

Ambassade Royale de Norvège
28, rue Bayard, 4ème étage
75008 Paris
info.paris@mfa.no


Ambassade du Japon en France
7, Avenue Hoche 75008 Paris
Tél : 01 48 88 62 00
info-fr@amb-japon.fr


Ambassade d'Islande - Paris, France
52, avenue Victor Hugo, 75116 Paris - Tél: +33-01 44 17 32 85
icemb.paris@utn.stjr.is


Ambassade du Danemark
77, Avenue Marceau 75116 Paris
Tél. +33 1 44 31 21 21. Fax +33 1 44 31 21 88 paramb@um.dk

Ambassade Royale de Norvège
Rue Archimède 17
B-1000 Bruxelles
Courriel: emb.brussels@mfa.no

==========

Repost 0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 08:49

Nous transmettons :



de création : 29/12/2008
Date de cloture : 29/12/2009

Auteur : Rassemblement AntiChasse
BP 50026 – 33702 Mérignac Cedex

Association d'intérêt général luttant contre toutes les formes de chasse et leurs (nombreux) abus

A l'attention de : M. Jean-Louis BORLOO, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire


Le gouvernement français a supprimé le mercredi sans chasse pour laisser à l'appréciation des préfets et des fédérations de chasseurs, le pouvoir de déterminer des jours de non-chasse. Dans les faits, une trêve cynégétique est essentielle pour le partage de l'espace naturel entre tous les usagers. La très grande majorité des Français ne chasse pas et nous estimons que deux jours de tranquillité par semaine représenteraient un partage plus équitable des activités liées à la nature. Il y a une incompatibilité et un danger réels à faire se côtoyer des activités dont l'une d'entre elles s'exerce avec des armes. Comment s'y retrouver quand on se promène d'une région à l'autre de France si chaque département peut pratiquer des restrictions différentes de celles de son voisin ?

Nous en appelons à Monsieur le ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire pour qu'il modifie cette décision choquante qui prive de la nature la majorité des citoyens.

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION


AUTRE PETITION SUR LE MEME THEME (ASPAS) ===> CLIQUEZ ICI

MERCI

Repost 0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 08:30
Repost 0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 08:05


Nous transmettons :

Qu'a donc fait Dignac pour se faire traiter par mail de « ville de la honte » qui « salit sa réputation » en offrant un spectacle « indigne de civilisés » ? Jean-Claude Rambaud, président du comité d'animation de la commune, en reste perplexe. Du 2 au 5 juillet, Dignac organise ses 13e Rencontres médiévales. Avec pages et chevaliers, gaulois et fauconniers. Avec aussi des chevaux, des oies... et un ours. C'est la présence du plantigrade qui fait réagir des militants de la cause animale.


Hier est arrivé à la mairie de Dignac un courrier de la fondation Brigitte-Bardot, qui fait appel aux « qualités de coeur » des élus de Dignac « afin que vous preniez conscience du caractère indigne et immoral de telles exhibitions dans lesquelles la nature même de l'animal est asservie pour le seul plaisir de l'homme », plaide l'association.

La fondation Bardot, créée par l'actrice devenue militante de la cause animale, n'est pas la première à réagir. Et elle garde un ton mesuré par rapport aux fameux courriels reçus par Jean-Claude Rambaud. Pas nombreux, mais irritants. « En ce moment, nous sommes dans la dernière ligne droite, explique le président du comité d'animation. Frédéric Chesneau, je le connais, il est déjà venu deux fois, dont une avec son ourse. Vous le verriez avec Julia, il la prend dans ses bras. Il y a une complicité certaine entre eux. »


Frédéric Chesneau a débuté dans le spectacle équestre, dressé des chevaux pour Bartabas. Il travaille avec des ours depuis une quinzaine d'années. Julia, huit ans, n'est pas muselée, ses griffes et ses dents n'ont pas été arrachés, souffrances effectivement infligées à des ours martyrisés, en France comme ailleurs. Sur le site de sa compagnie, Atchaka, Frédéric Chesneau montre Julia dans un enclos plus vaste qu'une cage et rassure sur l'avenir des animaux qui « prendront leur retraite à la maison ».


Refus de l'exhibition


« Mais ce n'est pas de maltraitance que nous l'accusons, écarte Constance Cluset pour la fondation Bardot. Les montreurs d'ours n'ont pas la réputation de cruauté des cirques. Leurs numéros ne vont pas très loin, c'est plus un acte de présence de l'animal. Ils nourrissent l'ours, le soignent, mais surtout ils le dressent dans le but de gagner de l'argent. Sans ça, ils n'en auraient pas. »

La présence de chevaux ou de chiens ne gêne pas autant Constance Cluset. « Ils sont domestiqués depuis si longtemps qu'ils se prêtent mieux au jeu du dressage. » Tandis que l'ours, non, trois fois non. Pour le principe, le refus de l'exploitation mercantile de l'animal. Et pour les conditions pratiques : « C'est la grande saison des fêtes médiévales. L'ours passe une grande partie de son temps en cage, alors qu'il est fait pour vivre sur un territoire immense. »


Alors oui, si Jean-Claude Rambaud a le sentiment d'être victime de pressions psychologiques, Constance Cluset l'avoue, un peu lasse : « On est obligés d'être un peu extrémistes si on veut être entendus. » Faute de l'être des pouvoirs publics, la fondation Bardot « ne veut pas que les enfants apprennent dans ces fêtes qu'un ours, ça se montre au bout d'une laisse. Le Moyen Âge, c'est fini. »


Jean-Claude Rambaud s'est demandé comment réagir. « On se sent agacé, puis culpabilisé. C'est le but, d'ailleurs. Je préférerais que ces gens interviennent auprès du législateur. Et qu'ils se manifestent en amont. Le contrat a été négocié en février, il n'est pas question de l'annuler. Frédéric m'a dit que certaines communes l'ont fait. » En relisant les termes de certains mails, il ajoute : « Ce que je regrette, c'est le manque de respect que ça manifeste pour le travail de nos bénévoles, qui font un boulot si important pour organiser cette fête. »

source

Repost 0
Published by C & L - dans INFORMATION
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 07:30
NOUS TRANSMETTONS :


A l'attention de : la gendarmerie la londe



La chienne de mes amis, Lenna était agée de 3 ans, pleinne de vie, joueuse, caline et aimante de ses maîtres.
Mais brusquement on va a retiré la vie le dimanche 21 septembre au cours de sa ballade en forêt à valcros.
Un chasseur a délibérément tiré a bout portant sur la pauvre chienne en pleine tête; elle est morte quelques minutes aprés.
Le chasseur affirme qu il a fait cela pour se défendre car elle allait l'agresser, foutaise ! Mes amis portent plainte.

Signez la pétition pour les soutenir contre ce dangereux maniaque chasseur. Merci


 

abattue par un chasseur volontairement
Repost 0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 06:55


NOUS TRANSMETTONS :


Communiqué de presse de la PMAF // 23 juin 2009

Abattoirs européens : le nouveau réglement n'abrégera pas (toutes) les souffrances

Le Conseil des ministres européens de l'Agriculture a approuvé hier un nouveau règlement sur la protection des animaux au moment de leur mise à mort (1). Les 360 millions de veaux, vaches, cochons, et les 4 milliards d'oiseaux abattus chaque année en Europe seront-ils désormais conduits vers une mort douce ? Malgré un effort de responsabilisation des personnels, l'accord politique reste trop permissif à l'égard de certaines pratiques, dans cette étape ultime et éprouvante pour des millions d'animaux.

La Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) accueille avec satisfaction l'obligation de formation au bien-être des animaux pour toute personne travaillant en abattoir, ainsi que la nomination d'un responsable « Bien-être animal » dans chaque établissement d'abattage.

En revanche, de nombreuses sources de souffrance en abattoir continueront à être tolérées, en pleine contradiction avec l'esprit de ce nouveau règlement :

Les oiseaux (poulets, poules de réforme, canards, dindes...) sont typiquement suspendus, la tête en bas, sur des chaînes qui plongent leur tête dans un bain électrifiant avant d'être dirigés vers les lames automatiques. Cette suspension est source de stress et de douleurs intenses pour chaque animal. Elle est pourtant interdite pour les autres espèces, et il existe des alternatives pour l'étourdissement des volailles. La question fera l'objet d'un rapport, dont la publication pourra survenir... en 2017.
L'obligation d'étourdir les animaux avant la saignée demeure facultative pour l'abattage rituel (hallal, casher), qui consiste à égorger des animaux pleinement conscients. De nombreux abattoirs adoptent cette méthode moins contraignante, et la viande issue d'animaux saignés sans étourdissement approvisionne ainsi un nombre croissant de boucheries, hypermarchés et restaurants, au-delà du cadre religieux, sans aucun étiquetage pour le consommateur.
Les poissons restent exclus des principales dispositions du règlement. La Commission se donne jusqu'à 2018 pour étudier la possibilité d'intégrer certaines exigences de bien-être animal dans les méthodes de mise à mort appliquées à ces animaux.
Pour Johanne Mielcarek, chargée de campagnes à la PMAF : "Il est regrettable que les Etats membres et les instances européennes n'aient pas eu la volonté d'adopter un texte plus exigeant. Beaucoup reste à faire pour minimiser les souffrances des animaux à l'abattage, notamment dans les abattoirs où les cadences peuvent parfois atteindre 800 porcs ou 13 000 poulets par heure."

Le règlement voté hier n'entrera en vigueur que le 1er janvier 2013.

Contact presse :

Johanne Mielcarek
03 87 36 46 05 / 06 86 01 24 61
johanne@pmaf.org

site : http://www.pmaf.org/

Repost 0
Published by C & L - dans INFORMATION
commenter cet article
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 23:17
© WDCS

La Fondation "Born Free", de concert avec tous les membres de "ENDCAP"
http://www.bornfree.org.uk/campaigns/zoo-check/endcap/ ), a rejoint une alliance paneuropéenne d'organisations de protection des animaux pour contester l'industrie européenne des delphinariums. L'Alliance Européenne pour mettre fin à la Captivité des Dauphins (EAEDC) vise à sensibiliser sur les dommages que la captivité souvent cause à ces animaux intelligents, exposer leur capture non-règlementée dans le sauvage, qui est utilisée pour maintenir une industrie durable, contester l'importance de la "Dolphin Assisted Therapy" (DAT) et faire campagne pour mettre fin aux constructions en cours de nouveaux établissements de captivité en Europe et dans les pays voisins.

Les dauphins et les baleines captifs (collectivement dénommés «les cétacés»), comme des milliers d'autres espèces animales sauvages, sont les victimes de l'industrie des animaux captifs. Confinés dans de petits "réservoirs" exigus remplis d'eau traitée chimiquement, l'environnement en captivité est tellement différent des grands océans dans lesquels beaucoup d'entre eux ont été capturés. Connus pour souffrir de stress, d'agression, de réduction de l'espérance de vie, de problèmes de reproduction et d'ulcération souvent provoquée par les produits chimiques dans l'eau, les cétacés en captivité ont un avenir sombre dans des centaines de delphinariums et de parcs marins dans le monde entier.

En Europe, ces espèces d'animaux sauvages, comme toutes les espèces d'animaux sauvages détenues dans les jardins zoologiques doivent être protégées en vertu de la Directive Européenne des Zoos (1999/22/CE) et les installations sont donc tenues de respecter les normes de soins des animaux, d'éducation publique et d'engagement de conservation. Cependant, dans de nombreux cas, les installations de cétacés captifs semblent passer à travers le filet législatif.

L'importation de 12 dauphins "bottlenose" de la célèbre célèbre chasse conduite japonaise en Turquie, la création de nouveaux delphinariums en Espagne et en France, l'augmentation de la "Dolphin Assisted Therapy" en Europe, plus un papier publié récemment soulevant des inquiétudes sur le contact direct avec des activités de nage avec des dauphins, ont causé que les experts des cétacés fassent appel à la Communauté Européenne pour rechercher une plus grande protection pour les animaux oubliés d'Europe.

La Fondation Born Free, de concert avec tous les membres de la EAEDC, a besoin de votre aide et de votre soutien à cette campagne. Nous voulons nous assurer que les baleines et les dauphins en captivité aient une voix et une plus grande protection en Europe. Ensemble, nous avons pour objectif de recueillir plus d'un million de signatures pour aider à convaincre les hommes politiques et la Commission à Bruxelles que quelque chose doit être fait pour aider ces beaux et charismatiques animaux sauvages.

PETITION POUR STOPPER LE MAINTIEN DE BALEINES ET DE DAUPHINS EN CAPTIVITE

Les signataires de cette pétition ne croient pas que les baleines et les dauphins en captivité sont soumis à un environnement tel que requis par la directive 1999/22/CE *, et, par conséquent, demande l'interdiction immédiate de la construction de nouveaux delphinariums et une interdiction du commerce des baleines et des dauphins dans les États membres de l'UE, les pays candidats, la Turquie et la Suisse.

La capture de dauphins, leur commerce, et leur maintien en captivité ne peuvent pas être justifiés d'un point de vue du bien-être animal ou de la protection des espèces.

PETITION

Merci pour les baleines et les dauphins prisonniers à travers l'Europe

Repost 0