Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 14:45




La Commission européenne vient de rendre public son dernier rapport sur les statistiques concernant le nombre d’animaux utilisés à des fins expérimentales dans les Etats membres de l’Union Européenne.

Une fois encore, la France détient le triste record avec…
2 325 398 animaux sacrifiés sur la seule année 2004
(qui sert de référence) pour un total de 12 117 583 animaux expérimentés dans les 25 Etats-membres (avant l’entrée de la Roumanie et la Bulgarie).

Ces chiffres sont, une nouvelle fois, en augmentation par rapport aux dernières statistiques rendues publiques alors que nos ministres successifs tentent de faire croire que l’expérimentation animale est, à terme, vouée à disparaître au profit de méthodes substitutives, plus fiables et éthiquement recevables.

La Fondation Brigitte Bardot travaille actuellement à un projet d’objection de conscience à l’expérimentation animale qui, à l’instar de la réglementation italienne (où, et à l’inverse de la France, les statistiques sont en baisse pour atteindre 896 966 animaux expérimentés), autoriserait les citoyens à ne plus être complices de cette « science » sans conscience.

Nous, soussignés, demandons au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de défendre ce droit d’objection de conscience à l’expérimentation animale soutenu par la Fondation Brigitte Bardot.

SIGNER LA PETITION

MERCI !

* LIRE UN ARTICLE

Repost 0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 10:00



lien: http://www.abolitionchasseacourre.org/

 

 


urgentissime CYBER ACTION ANTI CHASSE A COURRE (CACC) lettres de protestations dans le bas du mail

 


Une cyberaction du CACC est mise en place, à vous de jouer :


Faire tourner à tous vos contacts (amis/famille, autres forums, listes de diffusion, sites d’information citoyenne...), il faut inonder de nos protestations les pouvoirs publics afin qu’il se rendent compte que le lobby des chasseurs n’est pas sans rencontrer de résistance, loin de là !


Chasse à courre… jusqu’à quand la loi des saigneurs ?

Samedi 13 décembre dans le département de l’Aisne, en forêt de Prémontré, une chasse à courre s’est encore une fois terminée chez un particulier, devant une population horrifiée, notamment des enfants, qui a dû assister au massacre d’un cerf achevé à la dague. Cette situation est récurrente puisqu’en 2008, plusieurs cerfs ont été poursuivis pour être poignardés jusque dans des domiciles ou des jardins privés, des parkings de supermarché, des terrains de football, des places de village.

À quoi faudra-t-il en venir avant que soit mis un terme à cette barbarie d’un autre âge ? Jusqu’à quand va-t-on mépriser l’opinion de la majorité des citoyens, massivement opposés à la chasse à courre.

L’aménagement des espaces, une sensibilité nouvelle, les valeurs d’une république ne sont pas compatibles avec l’arrogance d’une caste archaïque ou la puissance d’un lobby au-dessus des lois. La chasse à courre doit cesser.

Le Collectif pour l’Abolition de la Chasse à Courre (CACC) composé de l’ensemble des associations de protection animale (SPA, Fondation 30 millions d’amis, Fondation Brigitte Bardot, SNDA, ASPAS, One Voice, RAC, CVN, DDA, CVA...) estime que ces exactions appellent une réponse ferme et immédiate des autorités.

Nous avons aussitôt réagi auprès du Préfet de l’Aisne, Monsieur Stéphane Fratacci et du Ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire, Monsieur Jean-Louis Borloo.

Nous vous invitons à en faire autant.

Comment manifester votre opposition : Merci d’envoyer les courriels (ou un texte rédigé par vos soins) au Préfet et au Ministre :

CLIQUEZ SVP SUR CE LIEN

MERCI !

Repost 0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 09:45



Depuis longtemps l'association belge GAIA persévère sans relâche dans son combat pour la protection des animaux. Sur tous les fronts elle agit entre autre contre les tests sur les animaux, la captivité et les spectacles d'animaux, contre toutes les formes de maltraitances que peuvent subir les animaux dans les élevages...
Gaia milite aussi pour la mise en place de pigeonniers contraceptifs plutôt que d'utiliser les méthodes violentes de régulation de l'espèce.

Gaia n'a pas peur non plus de s'attaquer à des problèmes sensibles ou trop souvent absent dans les combats de la protection animale comme celui des abattages rituels ou des courses de chevaux.
Pour tout cela Gaia mérite notre attention et notre soutien.

sur internet l'échange de données individuelles (notamment dans l'envoi d'email commercial ciblé) rapporte, en Belgique, un revenu estimé de quelque 60 millions d'euros et qui revient essentiellement dans la poche de quelques sociétés.

Aujourd'hui il est possible qu'une partie de ces bénéfices soient plutôt transféré à des associations d'utilités publiques comme Gaia.

Cela peut sembler compliqué, mais, dans la pratique, c'est extrêmement simple. En moins de trois minutes, vous pouvez devenir membre de l'asbl Donamail et soutenir les campagnes de GAIA en faveur des animaux. Cela ne vous coûtera rien et GAIA recevra 10 euros par an. Grâce à ce soutien financier, GAIA pourra enregistrer de nouveaux succès pour le bien-être des animaux.

En vous inscrivant sur Donamail vous recevrez un email contenant des publicités une à deux fois par semaine, une partie des sommes récoltés par ces publicités reviendra à Gaia.
Donc, si 1.000 personnes s'inscrivent sur Donamail, quelque 10.000 euros par an tomberont dans l'escarcelle de GAIA pour intensifier la lutte contre la maltraitance des animaux.

actuellement seules les personnes résident en Belgique peuvent faire cette action puisque le formulaire d'inscription se limite à ce pays.

1. Inscrivez-vous sur le site web de Donamail et désignez GAIA comme bénéficiaire.
2. Toutes les semaines, vous recevrez de Donamail des avantages et des remises dans deux courriels maximum dans les domaines sélectionnés (sport, culture, bien-être, ...).
3. La moitié des revenus de ces messages revient à GAIA, ce qui correspond à 10 euros par profil et par an pour GAIA.

Repost 0
Published by C & L - dans INFORMATION
commenter cet article
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 17:10

 



Le styliste Giorgio Armani a créé un nouveau costume - ou "habit de lumière - pour le matador dans la course annuelle "Goyesca Corrida".

S'il vous plaît envoyez un mail à Rod Manley, relations publiques de Giorgio Armani.


PETITION


VOICI LE TEXTE QUE VOUS ENVOYEZ EN SIGNANT LA PETITION :

Cher M. Manley

Je suis extrêmement déçu(e) d'avoir appris de la Ligue contre les sports cruels que Giorgio Armani a conçu un nouveau costume pour le matador dans la course annuelle "Goyesca Corrida".

J'aurais imaginé que M. Armani se serait rendu compte qu'il y a de la part du public une répulsion énorme pour la corrida. Un sondage a révélé que 89% des Britanniques disent qu'ils n'auraient jamais assister à une corrida, et les chiffres en France, en Espagne et au Portugal sont similaires.

Le dommage est fait dans ce cas, mais je voudrais avoir l'assurance que M. Armani ne répétera pas son soutien à la corrida.

Sincèrement,
Repost 0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 16:35

 

 


Schering-Plough, ancien Organon, est une des nombreuses entreprises de produits pharmaceutiques qui utilise l'expérimentation animale. Ils ont donc utilisé en 2007 176 chiens Beagle dans les expériences. La
Coalition Anti-Vivisection fait campagne aux Pays-Bas et en Belgique pour interdire les expériences sur des chats et des chiens.


Beaucoup d'animaux sont encore emprisonnés et se décomposent dans une existence morne sans amour et attention. La douleur, la souffrance et l'anxiété dominent la vie des animaux dans les laboratoires. Presque
aucun animal que Schering-Plough a gardé n'en est sorti vivant. Les chiens sont rarement, voire jamais, réintégrés après "services rendus".


Le Samedi 12 Septembre, la Coalition Anti-Vivisection manifestera.

Nous rassemblons chez brasserie 'De Groene Engel', Kruisstraat à Oss, Hollande. Nous l'avons fait avant contre Janssen Pharmaceutica à Beerse.

Envoyez un e-mail de protestation contre les expériences sur des chiens !

PROCEDURE A SUIVRE : CLIQUER ICI

source

Repost 0
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 09:18

ATTENTION A CETTE VIDEO : IMAGES CHOQUANTES !

VISIONNER  ===> CLIQUEZ ICI



VIDEO d'un abattoir à Bursa, en Turquie : la vache enceinte a été éventrée et son veau à naître a été arraché de son ventre.
 
Par cette pétition, nous demandons que les propriétaires n'ayant  reçu qu'une petite amende,  soient sévèrement punis et que l'abattoir soit fermé définitivement !


PETITION

Merci

Repost 0
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 08:00

Commentaire par le capitaine Paul Watson 

Certains sénateurs canadiens et leurs personnels ont récemment décidé de faire une visite-éclair de deux jours en Namibie pour s’offrir un spectacle indécent sur les plages de ce pays, où ils ont constaté et applaudi le massacre cruel des bébés phoques à fourrure d'Afrique du Sud. Ils applaudirent alors que les bébés phoques se tordaient de douleur dans des mares de sang, au milieu d’un carnage sur les plages, pendant que les chasseurs namibiens riaient et posaient pour les photos des Sénateurs.


On ne sait pas s’ils ont dîné de cœurs de bébés phoques crus, comme le Premier ministre canadien Stephen Harper l’a fait récemment, ou comme la gouverneure générale canadienne Michealle Jean il y a quelques mois. Manger de la viande de phoque et observer leur massacre est apparemment le dernier moyen de démontrer son patriotisme dans le Grand Nord, où les hommes prouvent leur virilité en assommant des bébés animaux et les hommes politiques montrent qu’ils peuvent se prostituer pour quelques votes.

Il y a quelques années, Sea Shepherd Conservation Society a filmé un chasseur de phoques de Terre-Neuve alors qu’il baissait son pantalon et se masturbait sur le pont sanglant de son bateau.


 Les politiciens canadiens ont fait les bouffons au niveau international depuis que le Parlement européen a voté l'interdiction de produits dérivés du phoque en Europe, un mouvement qui a paralysé l'industrie canadienne de la chasse au phoque. Manger des cœurs saignants de phoques, exiger que les uniformes de l'équipe olympique canadienne soient en peau de phoque, porter des peaux de phoque à certaines occasions, porter des vestes en peau de phoque, et maintenant regarder une tuerie de bébés phoques pour le plaisir pervers de les voir matraqués vivants. Il est clair que le Parlement européen a tant bouleversé la donne à la Chambre des communes du Canada que quelques vis et écrous ont sauté, ce qui embarrasse tous les Canadiens chaque fois que ces sénateurs, députés, et  bureaucrates ouvrent la bouche.



01 02



Les sénateurs canadiens, soit dit en passant, ont énormément de temps pour voyager aux frais du contribuable. Les Canadiens n'élisent pas leurs sénateurs. Ces personnes sont généralement des flagorneurs baisant les pieds des politiques, qui obtiennent une nomination à vie en tant que sénateurs, en échange de faveurs politiques au gouvernement au pouvoir.

 

Le co-président de l'Association parlementaire Canada-Afrique, le sénateur Raynell Andreychuk, un conservateur, a déclaré qu'une grande partie de la condamnation de la chasse au phoque a pour cause  "des émotions plutôt que des faits sur le terrain." Les militants des droits des animaux et les défenseurs de l'environnement en Europe ont critiqué le gouvernement de la Namibie, le Canada, la Norvège et le Groenland lors des massacres annuels des phoques.


Ce qu’Audreychuck ne mentionne pas, c'est que la Commission européenne a eu la preuve de scènes exagérément cruelles à partir de centaines d'heures de séquences vidéo du braconnage et de l'abattage. Leur décision a été basée sur des faits solides et non sur l'émotion.


Les Sénateurs ont diffusé un communiqué disant: «Nous sommes une seule voix, nous ne croyons pas que les actions de la Commission européenne (CE) sont justifiées. Il y a une unité entre les gens, seules quelques minorités sont contre la chasse au phoque ; c'est un très petit nombre, alors qu’une majorité écrasante appuie notre position. "

Nous ne savons pas qui pourrait être cette majorité, certainement pas la majorité des parlementaires élus en Europe ou même la majorité de la population canadienne.

Les Sénateurs ont ajouté qu'ils allaient continuer à expliquer à la CE la raison pour laquelle il est nécessaire de tuer des phoques.


L'Association a informé les journalistes de sa visite en Namibie, en vantant leur enthousiasme de voir les chasseurs de phoques namibiens au travail.

Décrivant leurs fructueuses interactions avec leurs homologues namibiens, un autre co-président de l'Association, le sénateur Mauril Bélanger, a souligné la nécessité de renforcer les relations inter-parlementaires: «Nous espérons ainsi renforcer les engagements parlementaires bilatéraux au niveau continental."

L'équipe a expliqué la grande nécessité pour les parlements des deux pays de mener régulièrement des échanges parlementaires avec pour but de promouvoir l'abattage des phoques entre les deux nations.

La délégation s'étant rendue en Namibie était composée de quatre parlementaires du parti au pouvoir et de l'opposition, ainsi que de membres chevronnés du personnel de l'Association. Le groupe a également rencontré les partis d'opposition représentés à l'Assemblée nationale.


La délégation est revenue au Canada le vendredi, contente de ce qu'elle a  vu et entendu en Namibie.

En tant que Canadien, je suis consterné par les actions des Sénateurs, mais pas surpris. Les politiciens canadiens ont décidé que le patriotisme canadien et l'identité canadienne doivent être liés au massacre des phoques. Comme la corrida en Espagne, la chasse au renard ancien en Angleterre, les combats de coqs aux Philippines, et la chasse à l’appât à l’ours en Russie, le Canada a décidé qu'il a besoin d'un sport sanglant officiel et le massacre des bébés phoques en est le ticket.

 Oh Canada, le vrai Nord fort et libre, où tuer des bébés animaux avec des matraques  est la mesure de la fidélité à la feuille d’érable souillée de sang.

Je me lève, comme un fier Canuck dissident, avec à mes côtés la majorité de la population canadienne qui s'oppose à cette atrocité, pour proclamer que le vrai Canadien est motivé par la compassion et non par la cruauté, et que les perversions de certains de ces parlementaires canadiens ne sont pas partagées par les Canadiens qui ont un tant soit peu de décence.

source

Repost 0
Published by C & L - dans INFORMATION
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 07:45



Demandez au gouvernement de la région espagnole de Castille et Léon de révoquer l'autorisation pour la manifestation tauromachique "Toro de la Vega", le 15 Septembre prochain !
Arrêtez la tourmente des taureaux à Tordesillas. Contactez le ministre de la Justice de Castille et Léon, Alfonso Fernández Manueco maintenant et aidez à protéger les animaux contre la cruauté des corridas.

Toro de la Vega, un événement extrêmement cruel !. CLIQUEZ ICI POUR EN APPRENDRE PLUS
Ne laissez pas cela SE PRODUIRE !

Nous avons besoin de vous pour nous aider à STOPPER l'histoire de la tauromachie!

S'il vous plaît entrez vos coordonnées dans le formulaire EN LIGNE. Tous les champs obligatoires sont signalés par un astérisque rouge. Puis cliquez sur "Submit".

CLIQUER ICI POUR SIGNER

Merci de votre soutient
Repost 0
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 15:36

GAIA: "C'est une bonne nouvelle, mais en l'absence des moyens d'action nécessaires, la mesure est inutile"

Alors que le nombre d'animaux utilisés pour des expériences a augmenté de 14% en Grande-Bretagne, le nombre total d'animaux exploités dans les laboratoires belges en 2008 a diminué de 7% par rapport à l'année précédente, pour atteindre 725.370 animaux. Pour la première fois en cinq ans, le nombre d'animaux de laboratoire a donc diminué et se situe désormais à un niveau proche de celui de 2005 (718.976 animaux à l'époque). La diminution est accueillie favorablement par l'organisation pour les droits des animaux, GAIA, mais son président, Michel Vandenbosch, se montre cependant prudent: "54.490 animaux en moins rendus malades, empoisonnés ou mutilés à toutes sortes de fins, c'est évidemment une bonne chose, mais la réduction pourrait aussi être le fruit du hasard. Le nombre d'animaux de laboratoire doit également continuer à baisser les années suivantes. Pour ce faire, un plan politique solide doit être élaboré par la ministre Onkelinx". GAIA demande, dans un premier temps, au gouvernement d'octroyer les moyens d'action nécessaires au Centre belge des méthodes alternatives à l'expérimentation animale instauré par la loi du 9 juin. La création d'une commission spéciale sur les expériences menées sur les singes est également applaudie par l'organisation de défense des animaux, qui exige depuis des années déjà l'interdiction des tests sur tous les primates.

Nouvelle loi portant création d'un Centre belge destiné à réduire le nombre d'animaux de laboratoire

Un plan politique sérieux, visant une diminution annuelle du nombre d'animaux de laboratoire dans toutes les catégories et pour toutes les espèces, s'impose selon GAIA. ‘Une réduction totale d'au moins 5% par an, telle que nous la demandons, devrait être réalisable, sur la base des statistiques officielles de 2008,' explique Michel Vandenbosch. ‘Nous sommes heureux qu'une nouvelle loi instituant le Centre belge des méthodes alternatives à l'expérimentation animale ait été annoncée. Cependant, en l'absence des moyens d'action nécessaires, la mesure est inutile.' GAIA souhaite également une plus grande transparence. ‘Les chiffres rendus publics sont très généraux et ne donnent pas suffisamment d'informations pour pouvoir évaluer la situation en connaissance de cause', indique Vandenbosch.

Commission pour les expériences sur les singes

GAIA salue l'initiative de madame Onkelinx, ministre de la Santé publique compétente pour le Bien-être animal, destinée à mettre sur pied une commission spéciale pour les expériences sur les singes. Son rôle sera d'examiner comment et à quel terme il peut être mis fin à l'utilisation de tous les singes pour des expériences dans notre pays. Le gouvernement a déjà décidé, sur proposition de la ministre Onkelinx, d'interdire légalement les expériences sur les primates. GAIA réclame depuis des années une interdiction des expériences sur les singes. Cependant, "il ne serait pas acceptable qu'une telle commission soit composée uniquement de partisans de ces expériences," souligne Michel Vandenbosch. "GAIA est d'ores et déjà candidate pour en faire partie."

Les expériences sur les animaux sont-elles nécessaires ?

GAIA met en doute le fait que toutes les expériences menées dans notre pays sur des animaux soient réellement nécessaires, contrairement à ce qu'affirme le service compétent de la ministre. ‘C'est fort discutable', précise Michel Vandenbosch. ‘Les autorités formulent cette affirmation, sans toutefois étayer leurs dires. Vu que les autorités belges se refusent à communiquer des données précises et complètes, nous ne pouvons contrôler'. ‘Le fait, selon les services de la ministre, pratiquement toutes les expériences toxiques, très douloureuses et mortelles, menées sur les animaux sont requises par la réglementation à des fins de sécurité et de qualité doit être nuancé et relativisé, indique GAIA. En outre, ‘requis par la réglementation', n'est en soi pas la même chose que nécessaire !

Positif

L'an dernier, environ un tiers en moins de rats, de souris et de cochons d'Inde ont été utilisés dans les laboratoires belges et presque la moitié en moins d'autres rongeurs. Une diminution significative du nombre de chevaux et d'ânes utilisés (presque 40% en moins), de furets et d'amphibiens et poissons (environ 1/3 en moins à chaque fois pour ces deux dernières catégories) est également à noter.

Encore pas mal de pain sur la planche

Les statistiques font hélas également apparaître une augmentation du nombre de chiens (788 comparé à 747 en 2007) et de chats (78 contre 47 en 2008) utilisés pour des expériences. Le nombre de lapins (+ 21 %), de hamsters (presque + 13 %), de cochons (plus de 11 %,), de chèvres (presque + 60 %), de moutons (+ 22, 34 %) et de bœufs (+ 6, 66 %) s'est aussi accru de façon sensible. Une très forte hausse a par ailleurs été enregistrée l'an dernier pour les cailles (+ 2294, 44 %, soit 18 animaux en 2007 pour 431 en 2008), de même que pour les autres oiseaux (+ 1/3) et les reptiles (+ 46 %).

SOURCE GAIA

Repost 0
Published by C & L - dans INFORMATION
commenter cet article
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 14:53




C'est le sport sanglant infâme de Catalogne : les hommes à pied ou à cheval poignardent à plusieurs reprises un taureau épuisé, pris au piège, avec des couteaux et des lances. Après vingt minutes, le taureau est mort.

Les sondages montrent régulièrement que ce n'est pas une tradition dont la plupart des Catalans sont fiers.

Cette année, plus de 180.000 citoyens catalans se sont unis derrière la campagne "Prou" ( "ça suffit"), exigeant la fin de la cruauté des corridas sanglantes dans leur région.

La campagne "Prou" appelle à une modification de la loi catalane de protection des animaux, qui, actuellement, s'applique à tous les animaux sauf les taureaux et les chevaux utilisés dans les corridas.

Un soutien public important a contraint le Parlement de Catalogne d'organiser un vote sur la suppression de l'exonération.

Un vote "oui" dans cette région-clé serait une étape marquante pour stopper l'histoire de la tauromachie en Espagne.

Soutenez le peuple catalan et dites "assez!"

Déjà 69 villes de Catalogne se sont déclarées anti-corrida. Vos encouragements à ce moment crucial peuvent inciter les hommes politiques à voter pour un terme à ce "sport" archaïque dans toute la Catalogne.

Assez c'est assez. Montrons au Parlement de Catalogne que la campagne contre la cruauté a le soutien du monde entier.

PETITION


Merci de votre soutient !

Repost 0

Recherche