Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 18:01

 

Résumé de la pétition de lÉquipe européenne Communications Luxembourg

 

Chaque année, la Roumanie reçoit des millions d'euros de l'Union Européenne pour lutter contre la rage.

 

Dans le cadre de son programme d'éradication de la rage, la Roumanie a promis à l'UE de contrôler sa population canine.

 

Et pour ce faire, la Roumanie applique une seule méthode : tuer.

 

 

Selon l'opinion d'experts à l'unanimité, le meurtre est une méthode très coûteuse et totalement inefficace pour contrôler la population canine.

 

La loi sur les subventions de l'UE nécessite l'utilisation de méthodes efficaces et rentables.

 

Les actions de la Roumanie sont en violation du droit de l'UE

 

La Commission européenne dispose d'une compétence juridique - et une obligation légale - à intervenir.

 

La Commission européenne, avec le Parlement et le Conseil, sont conscients de l'incapacité persistante du gouvernement roumain pour trouver une solution durable et humaine au problème de la surpopulation canine.

La plus grande cruauté pratiquée quotidiennement dans diverses régions de la Roumanie,  "l'euthanasie" des chiens est en violation flagrante des valeurs européennes et d'un certain nombre d'obligations internationales liant la Roumanie.

 

A présent, il est clair que la Roumanie, un État membre de l'UE, reste incapable de résoudre - dans un mode durable et sans cruauté - un problème qui a été résolu avec succès dans un certain nombre de pays les moins développés. Une gestion efficace de la population canine appelle à des mesures en conformité avec les meilleures pratiques internationales.

 

L'incapacité de la Commission européenne, à ce jour, pour arriver à une solution crédible a conduit les citoyens de nombreux pays de l'UE à s'interroger sur la justification même du cadre juridique existant de l'UE. 

 

Le 23 Janvier, 2014, un total de 211 organisations européennes ont co-signé une lettre adressée à la Commission européenne, lui demandant d'intervenir dans le traitement cruel des chiens en Roumanie La lettre démontre clairement que la Commission Européenne dispose de la compétence juridique - et d'une obligation légale - à intervenir.

Même dans des circonstances où la faune (comme le renard) est un hôte principal du virus de la rage, la nécessité de lutter contre la rage chez les chiens reste de pertinence majeure. C'est parce que le chien, en raison de sa proximité avec les gens, reste le point de contact entre la maladie et les êtres humains (en particulier les enfants). Dans plus de 99% de tous les cas de rage humaine, le virus est transmis par les chiens. Par conséquent, l'élimination de la rage chez les chiens est la clé de la prévention de la maladie chez les personnes.

 

En guise de condition dans le programme d'éradication de la rage, la Roumanie a promis de contrôler sa population canine. La Roumanie est en train de mettre en œuvre un contrôle de la population canine par voie de mise à mort. Tuer est une méthode coûteuse et inefficace, parce que les chiens retirés sont bientôt remplacés par de nouveaux chiens errants. Toutefois, le droit de l'UE appelle à l'utilisation de méthodes efficaces et rentables. Les actions de la Roumanie sont en violation du droit de l'UE et admissibles au financement de l'UE. 

 

Tant que la Commission tolère ce programme de tuerie comme une méthode de contrôle de la population canine, les efforts de la Roumanie pour contrôler sa population de chien en surplus continueront d'échouer à grands frais pour le contribuable. 

 

 

Et votre argent appuie cela ! VOTRE argent !

 

L'UE possède le pouvoir de geler ces fonds jusqu'à ce qu'une stratégie humaine conformément aux meilleures pratiques internationales soit adoptée. Mais le fera-t-elle ? Votre voix peut décider !

 

S'il vous plaît, signez notre pétition et rejoignez les 211 organisations européennes invitant la Commission Européenne à intervenir sur la base de la compétence juridique que nous avons défini dans notre lettre commune. Les signatures recueillies par la pétition seront transmises à intervalles réguliers par lettres distinctes.

 

Nous vous remercions à l'avance pour votre signature et votre soutien précieux. 

 

===> CLIQUEZ SUR CE LIEN pour signer la pétition

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cleopha calineka - dans ACTIONS ===> DIVERSES
commenter cet article

commentaires

Recherche