Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 15:03

 

 

 

Amsterdam, 18 décembre 2012 –  les organisations de protection animale aux Pays-Bas célèbrent une énorme victoire attendue depuis longtemps. Le Sénat a voté en faveur d'une interdiction de l'élevage de visons pour la fourrure. Elle entrera en vigueur en 2024, ce qui signifie qu'à cette date, il n'y aura plus de fermes à fourrure  aux pays-bas. Fur Free Alliance, un réseau d'organisations de protection animale dans le monde entier, se félicite de cette interdiction et espère que d'autres pays suivront, car il est clair que la souffrance de cet animal pour la mode n'est plus acceptable.


Avec 6 millions de visons tués chaque année, les pays-bas sont le troisième plus grand producteur mondial de peaux de vison, après le Danemark et la Chine. Le débat politique sur l'interdiction de l'élevage de visons a débuté en 1999. Un projet de loi pour l'interdiction dès 2018 a été accepté par la Chambre des représentants mais n'a pas obtenu la majorité au Sénat.

 

Le principal argument a été les problèmes financiers que cela causerait aux éleveurs. C'est pourquoi le projet de loi initial a été changé pour entrer en vigueur en 2024 offrant  une compensation financière  de 28 millions d'euros pour les éleveurs. Four Paws Netherland et Fur for Animals espèrent que les autres pays suivront l'exemple qui ont mis en Autriche, le Royaume-Uni et la Croatie.

 

« Si les Pays-Bas peuvent  interdire l'élevage de 6 millions par an de visons pour la fourrure par 159 éleveurs pour des raisons éthiques, il n'y a aucune raison pour que d'autres pays ne mettent pas fin à cette forme de cruauté envers les animaux », explique Thomas Pietsch de Four Paws, expert en animaux sauvages.

 

Nicole van Gemert, directrice de Fur for Animals, est heureuse qu'après un processus politique de 23 ans, les politiciens ont pu écouter la majorité de la population des pays-bas : "une enquête menée par le ministère de l'Agriculture a démontré cette année que seulement 7 % des Néerlandais approuvait la mise à mort des visons pour la fourrure. C'est une étape logique pour interdire l'élevage du vison après l'interdiction concernant la fourrure de chien, de chat et de phoque. »

 

Respectivement, en 1995 et 1998, l'annonce de  l'interdiction de l'élevage des renards et chinchillas pour la fourrure est entrée en  vigueur le 1er avril 2008. L'interdiction de l'élevage de visons pour la fourrure mettra un terme à toutes les fermes à fourrure aux Pays-Bas.

 

SOURCE

Partager cet article

Repost 0
Published by Cleopha calineka - dans INFORMATION
commenter cet article

commentaires

Recherche