Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 10:43



Déjà en 2004, le gouvernement thaïlandais avait interdit les combats de boxe entre anthropoïdes, après que des protecteurs des animaux aient vivemet protesté contre cette maltraitance.110 orangs-outans importés illégalement ont en outre été confisqués par la police.

Le propriétaire du zoo avait préalablement affirmé que les animaux provenaient d‘un prospère programme d‘élevage. Des tests ADN ont pourtant éclairci la situation et prouvé que les singes ne sont pas nés en Thaïlande, mais étaient sûrement originaires de la partie malaisienne de Bornéo ou indonésienne de Sumatra. Le nombre d‘orangs-outans qui succombent lorsqu‘ils sont arrachés à leur milieu de vie pour servir d‘objet de contrebande, reste obscur.

Les orangs-outans sont les seuls anthropoïdes d‘Asie, et leur existence est gravement menacée. La déforestation de la forêt tropicale par l‘industrie du bois et de l‘huile de palme, le braconnage et le trafic d‘animaux, les ont poussés à la limite de l‘extinction – bien que cette espèce soit strictement protégée. Les orangs-outans ne vivent plus que sur Bornéo et Sumatra, et on estime leur nombre à précisémment 50 000.

L‘arrêt, de courte durée, des combats de kickboxing avec des orangs-outans dans SafariWorld à Bangkok, n‘était qu‘une farce. Malgré l‘interdiction, le tristement célèbre zoo privé a depuis longtemps réintroduit les spectacles de boxe entre anthropoïdes dans son programme d‘attractions touristiques. Les organisations protectrices des animaux exigent à présent un nouvel arrêt immédiat des brutaux spectacles d‘orangs-outans. Gouvernement et autorités donnent pourtant carte blanche au propriétaire du parc-safari pour continer à torturer les animaux.
Après le spectacle, les orangs-outans doivent regagner leurs étroites et sombres cages. Ayant été dressés au combat dès leur plus tendre enfance, les anthropoïdes perdent leurs instincts parentaux. Cela réduit les chances de reproduction et augmente donc le risque de l‘extinction irrémédiable des derniers orangs-outans. SafariWorld propose aussi des spectacles de dauphins, d‘oiseaux, et des virées-safari en bus à travers un parc plein de girafes, de lions et de tigres, qui sont détenus dans des conditions inacceptables dans ce site beaucoup trop petit pour accueillir des animaux sauvages.

Participez à notre action de protestation et invitez l‘office de tourisme de Thäilande ainsi que l‘ambassade thaïlandaise en France, à se mobiliser en faveur d‘un arrêt immédiat des spectacles et d‘un rapatriement des orangs-outans dans leur pays d‘origine.

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION

MERCI

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche